Facade des Murs BlancsA l’invitation de la paroisse de Châtenay-Malabry, et de l’Association des Amis d’Emmanuel Mounier, avait lieu, le samedi 23 mai dernier, la conclusion du séminaire doctoral de la Faculté de Philosophie de l’Institut catholique de Paris.

Près de 70 personnes, issues de mouvements inspirés par le personnalisme communautaire, comme La Vie Nouvelle ou Poursuivre, ainsi que des doctorants en Philosophie, se retrouvèrent dans les locaux paroissiaux de l’Eglise Saint-Germain l’Auxerrois, par une journée ensoleillée qui débuta par une visite historique du centre de Châtenay, et notamment des « Murs Blancs », où vécurent Emmanuel Mounier, Jean-Marie Domenach, Paul Ricoeur, etc..

Sympathiquement accueillis par le dynamique Père Péguy Lumuene et par Jean-Marie Parant, diacre, tous deux très impliqués dans la préparation de ce rendez-vous, les participants investirent ensuite les 4 ateliers chargés d’actualiser la pensée personnaliste. C’est ainsi que la vulnérabilité, la violence et la justice, les liens intercontinentaux, et l’éducation et la religion furent les thèmes choisis et mis en place pour tenter d’y répondre, et montrer qu’un personnalisme pour aujourd’hui était plus que jamais un enjeu important.
A la fin des débats, riches et amicaux, menées, entre autres, par Eric Vinson ou Miki Kasongo, une prière œcuménique eu lieu dans l’ancienne paroisse d’Emmanuel Mounier : un moment d’intense recueillement, avec la présence exceptionnelle du Père Michel Evdokimov, théologien, archiprêtre orthodoxe et ancien professeur de littérature à l’Université de Poitiers.

Après un repas fraternel pour lequel se mobilisa toute l’équipe paroissiale, Jacques Le Goff, président de l’AAEM, passionna l’auditoire par un exposé sur le spécifique de l’engagement personnaliste en politique.

Espérons qu’une telle initiative se répète l’année prochaine, au vue du très beau succès enregistré cette année. Merci à la paroisse et à tous les paroissiens pour leur aide et leur appui !