Présentation du CA

Les Membres du Bureau

jacques_le_goffJacques LE GOFF : Professeur des universités, en Droit public, à la Faculté de droit de Brest où il enseigne les libertés publiques et la philosophie du droit. Il a été inspecteur du travail pendant dix ans.

 

yves_roullièreYves ROULLIERE : Etudes de philosophie et de théologie. Travail dans le monde de l’édition. Depuis 1993, rédacteur en chef adjoint de la revue Christus et dirige trois collections d’essais chez Bayard et Desclée de Brouwer. Membre de l’AAEM depuis 2005, membre du CA depuis 2007, chargé des relations avec les associations personnalistes de langue espagnole. Depuis 2011, vice-président de l’AAEM.

Yves LE GALL : Cadre supérieur honoraire de la RATP. Il a milité au sein de mouvements socialistes (PSU, PS) ainsi qu’à la CFDT pendant 35 ans. Adhérent de l’AAEM depuis une trentaine d’années, Secrétaire Général depuis 2000 à la suite du colloque de l’UNESCO.

pierre-baptiste_cordier-simonneauPierre-Baptiste CORDIER SIMONNEAU : Trésorier de l’Association. En charge des relations presse dans une grande association caritative.Il a connu la pensée d’Emmanuel Mounier durant ses études universitaires où il cherchait à donner un sens à son engagement militant. Militant CFTC, proche des jésuites, il continue de se nourrir de cette pensée en se souvenant de la mise en garde de Mounier : ne jamais absolutiser une position, ni enfermer une personne dans la représentation qu’on en a.

Membre d’honneur

guy_coqGuy COQ : Philosophe, Président d’honneur de l’AAEM( après avoir été son président pendant plus de 15 ans), auteur de nombreux ouvrages et essais.

Les membres

Patrick BIZOT-ESPIARD : né en 1952,  marié, 5 enfants. Après avoir exercé des fonctions de responsabilité en contrôle de gestion et organisation au sein d’ un grand groupe automobile, il a créé en 2010 le cabinet « Altiance Consultants » dont l’ objet est de proposer aux entreprises et aux acteurs économiques  formations et conseils pour les aider à mieux prendre en compte  le sens de la Personne Humaine dans leur développement.

Bernard COMTE : Historien, professeur retraité de l’Institut d’Etudes politiques de Lyon, est l’auteur d’une thèse de doctorat sur l’Ecole des Cadres d’Uriage (1940-1942), d’ouvrages sur les catholiques français résistants et sur la publication d’Esprit par Mounier à Lyon en 1940-41, et d’articles (plusieurs dans ce Bulletin) sur Mounier, Jean Lacroix et leurs amis jésuites lyonnais ; il est co-auteur du rapport de la commission René Rémond Paul Touvier et l’Église.

Daniel LINDENBERG : Professeur émérite de Sciences politiques (Paris 8) Membre des comités de rédaction d’Esprit et de Mil neuf cents.

Gérard LUROL : A été Maître de conférences en philosophie et en éthique de l’éducation à l’Institut catholique de Paris. Il appartient à la rédaction de la revue Approches et a consacré de nombreuses recherches à Emmanuel Mounier et au personnalisme.

Marc-Olivier PADIS : Etudes de lettres et de philosophie. Rédacteur en chef de la revue Esprit.

Jean-François PETIT : Maître de conférences en philosophie à l’Institut catholique de Paris et rédacteur en chef de la Documentation Catholique. Sa thèse porte sur le rapport entre philosophie et théologie dans la formation du personnalisme d’Emmanuel Mounier (Cerf, 2006). Ses travaux actuels portent sur l’histoire de la philosophie française au XXe siècle avec une attention spécifique à l’éthique et au politique.

Claire RÖSLER : Agrégée et docteur en philosophie. Enseignante.

Maria VILLELA-PETIT : est retraitée émérite des Archives Husserl de Paris (formation du CNRS) et de l’Institut Catholique de Paris, où elle a enseigné l’Esthétique. Née en 1939 au Brésil (où elle a étudié et enseigné le français), elle a connu la pensée d’Emmanuel Mounier pendant ses études universitaires, de 1959 à 1962, à l’Université Catholique de Rio (PUC). La pensée du fondateur de la revue Esprit inspirait alors une partie significative de la Jeunesse Universitaire Chrétienne, qui, à l’époque, luttait pour plus de justice sociale.

Les commentaires sont clos.